Je remplis mon vase !

Certaines situations du quotidien nous agacent, certaines, même, nous mettent en colère. Lorsqu’une personne est en colère, nous pouvons l’entendre dire « ça me met hors de moi ». Une expression qui représente bien ce qui se joue en nous à ce moment-là.
Notre cerveau se compose de différentes zones. Nous avons par exemple le néocortex qui s’occupe de tout ce qui relève du raisonnement et de la prise de décision et nous avons le cortex préfrontal qui lui est en charge plutôt de l’émotionnel, la moralité ou encore l’adaptation face à une situation. En temps normal, ces différentes zones sont connectées entre elles. Cette connexion nous permet décider de manière réfléchie et d’adopter un comportement approprié face une situation donnée.
Lorsque nous sommes en colère, notre néocortex et notre cortex préfrontal se déconnecte l’un de l’autre. Nous voilà dans l’incapacité d’adopter un comportement adapté à la situation, notre réaction peut clairement être disproportionnée.

Pour éviter ce genre de réaction, il nous faut équilibrer la balance entre les choses qui nous agacent et les choses qui nous font du bien. On essaye ? C’est parti !

De quoi avez-vous besoin ?
-Une feuille A4 sur laquelle vous dessinez un vase
-Un bloc de post-it
-Un stylo

Prêt ?
1) Noter sur les post-it les choses qui vous agacent dans la vie de tous les jours (une chose agaçante par post-it). Ensuite, coller les post-it à l’intérieur du vase.
2) Maintenant, prenez le temps d’identifier les activités que vous faîtes et qui vous font du bien (ces activités ne doivent pas être nécessairement en lien avec les choses qui vous agacent). Pour chaque activité identifiée, retirez un post-it et noter dans le vase l’activité en question. Allez on trouve autant d’activité plaisir pour que de post-it. Si vous avez plus d’idées d’activités que de post-it, c’est super, notez les toutes !

Vous voilà désormais avec un vase d’activités qui vous ressourcent. Un fabuleux outil pour éviter les comportements disproportionnés et pour penser à votre propre bien-être. Vous pouvez vous référer à votre vase lorsque vous vous sentez à fleur de peau tout comme vous pouvez vous programmer régulièrement un rendez-vous avec vous-même pour vous ressourcer. A vous de voir comment vous souhaitez profiter de cet outil ;).

« Pour être bien avec les autres, la condition essentielle est d’abord d’être bien avec soi-même »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :